Accueil | Cont@cts | Liens | Téléchargements | Plan

       

  ~  Débuter  ~  Biologie  ~  Ecologie & Comportement  ~  Identification & Classification  ~  Ressources  ~ 

   Vous êtes ici : Accueil >> Tout savoir >> Les insectes : gentils ou méchants?  
 

 

Insectes : "gentils" ou "méchants"?

Pourquoi les craignons nous?

Pour une simple raison : ils sont différents. Il est difficile de savoir ce qui trotte dans la tête d'un insecte, ce qu'il va faire, et la façon de l'en empêcher.  Et comme  ils sont petits et nombreux, ils "grouillent" pour notre plus grand déplaisir... (parlez pour vous!) et pourtant... Il suffit de les connaître, ces petites bêtes, pour savoir que finalement, elles ne sont pas si méchantes!

Pourquoi attaquent-ils?

La plupart du temps, en effet, en les étudiant un tant soit peu, on se rend compte que les insectes n'attaquent pas mais se défendent, se nourrissent, protègent leurs congénères, etc...  Loin d'eux toutes ces considérations anthropomorphiques (antrokoi?) de gentillesse, méchanceté, bien, mal... Les insectes ne cherchent pas comme nous, à être gentils ou méchants mais à survivre tout simplement.
Quand une guêpe tourne autour d'une table par l'odeur alléchée, et que vous la chassez à grandes claques désordonnées, la pauvre bête se croit agressée à l'heure du déjeuner par une énorme bête : elle pique! Normal, vous aimez être importuné(e) au moment du repas, vous?
Le moustique, lui, a d'autres motivations. Ou plutôt "la" moustique. Car seule la femelle pique, le mâle se contentant de sève. Pas fou! Aller prendre des claques pour du sang quand les plantes nous donne tout ce qu'il faut! Oui mais madame ne nous martyrise pas pour le plaisir, elle y est forcée (ce que monsieur ne sait pas). Il lui faut du sang pour que ses oeufs arrivent à maturation. Sang ça (bah oui je n'ai pas résisté), sans ça donc, pas de petits! Rien que de très normal, encore une fois...
Les insectes ne nous embêbêtent donc que pour deux raisons. Allez, trois à la rigueur mais pas plus :

-soit ils ont faim (<<< Miam!)
-soit ils se sentent agressés (qu'on le fasse exprès ou non)
-soit ils ne font pas exprès (Oh... zut alors!)

Quelques insectes "dangereux"


Sans  être dangereuse, la piqure du taon est très douloureuse.

Quelques insectes sont à éviter, notamment lorsque on est allergique...
Les hyménoptères en général (guêpes, abeilles) piquent parfois mais ne sont vraiment dangereux qu'en escadrilles ou en cas d'allergies, voire d'hypotension. Le mieux est d'éviter les manipulations... et les gestes brusques!
Certaines chenilles basent leur système de défense sur des poils urticants provoquant de fortes démangeaisons. C'est assez désagréable mais jamais dangereux, tant que l'irritation n'atteint pas les muqueuses. Évitez simplement de vous approcher des colonnes de chenilles processionnaires qui sont toutes très urticantes et, de façon générale, ne manipulez pas une chenille poilue tant qu'elle n'est pas formellement identifiée comme inoffensive...
Même si ce ne sont pas des insectes, les araignées  peuvent parfois mordre. C'est cependant très rare, et en général elles en sont incapables car leur crochets sont trop petits pour percer la peau! Les plus grosses comme les tégénaires peuvent seulement nous pincer. Si vous vous réveillez avec une "piqûre d'araignée", comme on dit souvent, regardez-y à deux fois : il s'agit presque toujours de la double piqûre d'une puce ou d'un moustique un peu plus malins que les autres...
Les veuves noires (espèce du sud de la France) sont les seules araignées potentiellement mortelles en France, mais elles sont rares. Elles se reconnaissent à leur abdomen noir taché de rouge.
Quand aux scorpions, les espèces françaises ne sont pas plus dangereuses que des guêpes. Attention : scorpions et araignées ne sont pas des insectes mais des arachnides : ils ont 8 pattes et leur corps est divisé en deux parties.

Les gestes utiles... et ceux à éviter

Là encore, pas de tours de magie mais simplement des conseils tous bêtes : évitez de serrer les insectes dans vos mains, de les taper ou de les écraser. Ne vous approchez pas trop près des nids et n'y touchez surtout pas si ils sont occupés.
Si une guêpe ou un frelon se pose sur vous, ne paniquez pas : il vous a pris pour un support naturel comme par exemple une pierre. Ne bougez pas, passez le temps en admirant ses ailes et ses couleurs ou fredonnez "la petite bête qui monte", il repartira tranquillement. Sans gestes brusques, il n'attaquera pas.
En revanche, si des hyménoptères élisent domicile chez vous, n'hésitez pas à appeler un apiculteur ou les pompiers (18).
Et si malgré tous ces conseils (non-non, ne me remerciez pas, c'est tout naturel), vous réussissez à vous faire piquer, de deux choses l'une : soit vous êtes tombé(e) sur un kamikaze, soit vous avez la guigne, soit les deux! Dans les trois cas, l'aspi venin s'avère rarement efficace. Si la piqûre est trop douloureuse ou proche des muqueuses, consultez un médecin au plus vite : ce sont les seuls à vraiment savoir quoi faire. 

 
     
 

A propos de Microcox | Crédits | L'Actu nature | Pour les Webmasters | Forum (SITE EXTERNE) | FAQ (SITE EXTERNE)

Attention, vous allez vous mouiller la souris!


© Copyright Microcox 2001-2006. www.microcox.net  - site personnel d'initiation à l'entomologie.
Les textes et leurs illustrations sont la propriété des auteurs et collaborateurs du site. 
La copie des clichés portant un copyright n'est pas autorisée : contacter directement leurs auteurs. 
La copie dans un cadre éducatif des clichés sans copyright et des textes est encouragée sous réserve de mention claire de la source.